Comment définir des objectifs qui fonctionnent ?

Posted on Posted in Goal setting, Planning

Tracy Epton, University of Manchester, United Kingdom

La fixation d’objectifs est une technique populaire

Il existe de nombreuses techniques différentes qui peuvent être utilisées pour changer le comportement (93 selon une liste récente !). La fixation d’objectifs est une technique bien connue que la plupart des gens ont déjà utilisé à un moment donné. La fixation d’objectifs est utilisée par les organismes de charité (par exemple, Alcohol Concern, un organisme de charité britannique, a demandé aux gens de se fixer un objectif pour arrêter de boire pendant le mois de janvier), dans le cadre de programmes de perte de poids et même dans les applications de fitness. Une revue récente a examiné 384 tests de l’efficacité de la fixation d’objectifs dans différents domaines afin de vérifier si la fixation d’objectifs fonctionne vraiment, quels types d’objectifs fonctionnent le mieux et si la fixation d’objectifs fonctionne pour tout le monde.

 

La fixation d’objectifs – est-ce que ça marche pour changer le comportement?

La fixation d’objectifs est une technique permettant de changer de nombreux comportements (y compris le recyclage, les performances sportives, les objectifs éducatifs, et la santé), et ce même lorsqu’elle est utilisée indépendamment d’autres techniques de changement de comportement.

Ce qui est surprenant, c’est que la fixation d’objectifs ne fonctionne pas nécessairement mieux lorsqu’elle est combinée avec d’autres techniques de changement de comportement auxquelles elle est couramment associée. Par exemple, l’ajout d’un feedback (c’est-à-dire, dire aux gens leur position actuelle et / ou leurs progrès vers l’objectif) à une intervention de fixation d’objectifs n’augmente pas son efficacité. Plus important encore, amener les gens à s’engager explicitement à atteindre l’objectif ou même simplement leur demander à quel point ils sont attachés à l’objectif, réduit en fait l’efficacité de la fixation d’objectifs.

L’ajout de la fixation d’objectifs a amélioré l’efficacité d’une technique de changement de comportement. Les interventions consistant à surveiller la performance de quelqu’un sans lui donner de feedback (p. ex. enregistrer le nombre de portions de fruits et de légumes la personne mange) sont plus efficaces si la fixation d’objectifs est également ajoutée.

 

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte lors de la fixation et de l’évaluation des objectifs dont certains sont largement connus (p. ex., les objectifs SMART) mais également d’autres qui pourraient ne pas être pris en compte.

 

Qu’est-ce qui peut améliorer l’efficacité de la fixation d’objectifs sur le changement de comportement ?

Il existe un mythe selon lequel fixer un objectif facilement réalisable est plus efficace pour des choses comme la perte de poids. Cependant, le changement de comportement est amélioré si des objectifs difficiles sont fixés. Les objectifs difficiles sont ceux qui ne devraient être atteints que par une faible proportion de personnes, ceux-ci sont plus efficaces que les modérés (ceux que l’on s’attend à atteindre pour 15 à 50% des individus) ou les objectifs faciles (ceux qui devraient être atteints par plus de la moitié des personnes).

Parler aux gens de notre objectif est un bon moyen d’améliorer le changement de comportement. Les objectifs ont plus de chances d’être atteints si le but est fixé publiquement (p. ex., vous avez un contact direct avec quelqu’un lorsque vous fixez un objectif ou vous parlez de votre objectif, p. ex. à vos collègues que vous prévoyez d’arrêter de fumer). En effet, écrire des objectifs et les mettre dans un lieu public est une recommandation en psychologie du sport aussi.

Travailler en groupe sur un objectif conduit également à un changement de comportement plus réussi. Fixer un objectif plus large en famille, en groupe de travail ou en équipe sportive ou même en groupe d’amis, est plus efficace que chaque personne de ce groupe qui se fixe un objectif à titre individuel.

 

Certains facteurs importent peu lors de la fixation d’un objectif

Les objectifs fixés sur le comportement (p. ex., les programmes de perte de poids amènent souvent les gens à se fixer un objectif comportemental comme par exemple manger seulement 1.200 calories par jour) sont aussi efficaces que les objectifs fixés sur les résultats (p. ex. un objectif de perte de poids chaque semaine).

Les objectifs qui visent à améliorer votre performance par rapport à une situation actuelle (par exemple, marcher 5.000 pas de plus par jour) sont aussi efficaces que ceux qui sont basés sur une norme externe absolue (p. ex., marcher 10.000 pas par jour).

Les objectifs qui sont auto-définis, qui sont définis par quelqu’un d’autre ou qui sont définis en collaboration sont tous efficaces. Il est également possible de définir plus d’un objectif à la fois ou de définir à plusieurs reprises le même objectif sur une période donnée – il n’y a pas de différence d’efficacité.

 

 

Recommandations pratiques

Les praticiens devraient tenir compte des points suivants s’ils encouragent leurs patients à se fixer des objectifs ou s’ils établissent des objectifs pour leurs patients :

Demandez aux gens de :
1. Fixer un objectif assez difficile – cela les aidera à faire plus de progrès.

  1. Parler aux autre de leur objectif – ils ont plus de succès que ceux qu’on garde pour soi.
    3. Fixer des objectifs collectifs – un objectif de groupe est plus efficace que plusieurs objectifs individuels.Choses que vous devriez éviter :
    1. Ne demandez pas à quelqu’un à quel point ils sont attachés à l’objectif : s’ils ne sont pas très engagés, ils pourraient se rétracter en prenant conscience de leur manque d’engagement !

 

Translated by: Nadine Berndt, Alexis Ruffault