Intervention designInterventions

Les interventions de psychologie positive au travail

Alexandra Michel, Federal Institute for Occupational Health and Safety, Allemagne et Annekatrin Hoppe, Humboldt Universität, Allemagne

Les employés passent une grande partie de leur temps au travail. Il n’est donc pas surprenant que la réduction de la demande et l’augmentation des ressources (autonomie, soutien social, efficacité personnelle, par exemple) jouent un rôle important dans la promotion de l’équilibre travail-vie privée, du bien-être et de la santé des employés. Au cours des dernières années, les recherches ont porté non seulement sur les moyens de remédier aux conséquences négatives du stress au travail, mais également sur les moyens de promouvoir les ressources pour améliorer le bien-être des employés. En particulier, l’introduction d’interventions de psychologie positive sur le lieu de travail est une nouvelle voie dans le domaine de la psychologie de la santé au travail. Les interventions de psychologie positive se concentrent sur la création de ressources et la prévention de la perte de ressources, et comprennent des activités visant à cultiver des émotions, des comportements et des cognitions positifs. Dans ce billet de blog, nous mettons en évidence trois approches pouvant aider les employés à renforcer leurs ressources et à favoriser le bien-être au travail.

  1. Comment puis-je voir, expérimenter et valoriser des aspects plus positifs de mon travail?
    Des stratégies cognitives telles que la pratique de la pensée optimiste et l’appréciation d’expériences positives au travail peuvent aider les employés à créer des émotions positives et à se sentir mieux. Dans notre étude d’intervention, nous avons demandé aux soignants de réfléchir à un événement positif et significatif qu’ils avaient vécu au travail. Cela pourrait être une interaction positive avec leur patient, une conversation agréable avec un collègue ou un traitement réussi. Nous avons demandé aux soignants de réfléchir à cet événement positif et de savourer leur expérience positive. Cet exercice audio de cinq minutes a été répété pendant dix jours de travail consécutifs. Après la période d’intervention, les soignants du groupe intervention présentaient des niveaux de fatigue et d’épuisement émotionnel moins importants que ceux du groupe témoin. En particulier, les soignants ayant un fort besoin de récupération, par exemple une sensation d’énergie basse, ont bénéficié de l’activité de pensée positive.

 

  1. Comment puis-je gagner de l’énergie lors du travail? Le bénéfice des pauses
    Les exigences du travail peuvent épuiser l’énergie des employés et se traduire par un faible engagement au travail et un sentiment d’épuisement et de fatigue. Prendre des pauses courtes au travail permet aux employés de détourner temporairement leur attention des tâches professionnelles afin de conserver et de développer une nouvelle énergie. Nous avons développé deux courtes activités de repos : une activité simulée consistant à savourer la nature (par exemple, écouter des sons de la nature tels que le chant d’un oiseau ou des vagues) ; et une activité progressive de relaxation musculaire. Nous classons cette courte pause « comme une micro-intervention » qui peut être effectuée sur le lieu de travail et qui permet à un employé de se reposer du travail, au cours de laquelle il détourne son attention des tâches professionnelles. Dans notre étude, les employés ont été assignés au hasard soit à la condition de nature savoureuse, soit à la condition de relaxation musculaire progressive. Les résultats montrent que ces deux courtes pauses journalières, qui peuvent être facilement introduites dans la journée de travail, renforcent la vigueur des employés et réduisent leur fatigue sur une période de 10 jours de travail.

 

  1. Comment puis-je quitter le travail et trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée?
    Les employés qui réfléchissent à, et s’impliquent émotionnellement dans des problèmes liés au travail pendant leur temps libre ont souvent du mal à se détacher ou à quitter mentalement leur travail. Cela peut entraîner une diminution de l’équilibre travail-vie personnelle. En suivant la théorie des limites (boundary theory), nous avons conçu une intervention qui permet aux employés de trouver leur propre moyen soit d’intégrer soit de séparer ces deux domaines de la vie. Notre intervention en ligne enseigne la pleine conscience en tant que stratégie de séparation cognitive et émotionnelle. La pleine conscience (« mindfulness») décrit un état de conscience des expériences actuelles sans les juger. Au cours de notre intervention, les employés ont réfléchi à leurs stratégies de segmentation (stratégies visant à séparer le travail et la vie privée) et à des exercices de respiration en pleine conscience leur permettant de se concentrer sur le moment présent et de se débarrasser des pensées et des émotions professionnelles indésirables. Cela a permis aux employés de se concentrer sur une activité dans un domaine de la vie privée spécifique (par exemple, jouer avec des enfants à la maison) et d’oublier les soucis ou les préoccupations liés au travail. Les résultats de notre étude montrent que, comparés à un groupe de contrôle, les employés du groupe intervention ont connu moins d’épuisement émotionnel, moins de conflits affectifs et de tensions professionnelles, ainsi que plus de détachement psychologique et de satisfaction à l’égard de l’équilibre travail-vie personnelle.

Conclusion
Des interventions sur la réflexion professionnelle positive, les pauses de répit et la segmentation des domaines de la vie peuvent aider les employés à constituer des ressources et à améliorer leur bien-être. Pour les organisations et les employés, nous constatons les avantages suivants : ces activités d’intervention peuvent être facilement intégrées à la journée de travail lors de courtes pauses ou exécutées le soir pendant le temps libre. Ils peuvent être appliqués à l’ensemble des professions et mis à disposition sur des plateformes en ligne, des applications pour smartphone ou sur papier. Les organisations et les employés doivent garder à l’esprit que ce sont les employés dans le besoin (charge de travail importante, tâches émotionnellement exigeantes, par exemple) qui bénéficient en priorité de ces interventions, et que leurs effets à long terme ne sont pas encore connus. Enfin, ces interventions individuelles ne remplacent pas nécessairement des efforts plus complets de promotion de la santé sur le lieu de travail (par exemple, réduction de la charge de travail, ateliers de team building, formations au leadership) visant à améliorer les conditions de travail de manière plus globale.

Recommandations pratiques
● Pensez à quelque chose qui s’est bien passé au travail pendant votre pause-déjeuner ou à la fin de votre journée de travail. Par exemple : une conversation agréable avec un collègue, une présentation réussie, une tâche qui vous a plu ;
● Planifiez de courtes pauses pendant votre journée de travail pour vous détacher et recharger vos batteries. Utilisez-les pour vous détendre, méditer ou vous promener ;
● Essayez de vous déconnecter du travail. De petits exercices de respiration en pleine conscience peuvent vous aider à vous concentrer sur des expériences momentanées et à laisser aller les pensées et les émotions indésirables.

[translated by Nadine Berndt, Alexis Ruffault]

Please follow and like us: